Enfant et handicap

la surdité chez l'enfant
Enfant et handicap

La surdité de l’enfant

Les troubles de l’audition chez l’enfant peuvent entraîne d’importantes répercussions sur leur développement, mais aussi sur leur socialisation. La meilleure prévention est le dépistage précoce.

Lire la suite »
Enfant et handicap

Tout savoir sur l’AEEH

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé ou l’AEEH est un service dédié à équilibrer les frais d’éducations et les soins apportés à un enfant ayant un

Lire la suite »

Plus d’information sur l’AJPP

L’allocation journalière de présence parentale (AJPP) est attribuée aux parents qui s’occupent de leur enfant gravement malade, accidenté ou handicapé. Chaque journée passée aux côtés de l’enfant malade permet de recevoir une allocation journalière, dans la limite de 22 jours par mois. L’AJPP peut être versé simultanément ou alternativement aux deux parents dans la limite de ces 22 jours. La durée pour recevoir l’AJPP est de 3 ans maximum.

Conditions d’attribution de l’AJPP

Pour bénéficier de l’AJPP, vous devez laisser temporairement votre travail afin de vous occuper de votre enfant. Cependant, la demande de congé de présence parentale doit-être soumis à votre employeur.

Si vous êtes au chômage et que vous percevez des allocations, l’AJPP sera suspendue. Si vous êtes en chômage non indemnisé, vous recevrez cette allocation.

Vous pouvez également bénéficier de l’AJPP si votre enfant est atteint d’une maladie ou d’un handicap graves (et qu’il reçoit l’AEEH), qu’il a été victime d’un accident grave nécessitant la présence permanente d’une personne.  L’enfant doit être à votre charge et âgé de moins de 20 ans.

En revanche, si vous bénéficiez des allocations suivantes, vous ne percevrez pas l’AJPP :

Il est nécessaire de faire une demande accompagnée d’un certificat médical détaillé, sous pli et cacheté, en appuyant sur le fait que votre présence est indispensable aux côtés de l’enfant. Il faut également préciser la durée prévisible du traitement.

Conditions d’attribution liées à la situation personnelle des parents

L’AJPP peut être également donné à certaines catégories de personne :

  • salarié à domicile employé par un particulier employeur,
  • demandeur d’emploi indemnisé par Pôle Emploi,
  • personne en formation professionnelle rémunérée,
  • travailleur non salarié,
  • salarié du secteur privé en congé de présence parentale auprès d’un employeur,
  • voyageur représentant placier (VRP),
  • agent du secteur public en congé de présence parentale auprès d’un employeur.

Cependant, vous devez présenter une attestation affirmant l’indispensable présence d’une personne et des soins contraignants sont indispensables.

Le montant quotidien 2021 de l’AJPP est de 43.83 € pour un couple et 52.08 € pour une personne seule (montant fixé du 1er avril 2020 au 31 mars 2021).

Un complément de 112,12 € peut aussi vous être versé sous certaines conditions.

Fractionner le congé de présence parentale

Depuis le décret n° 2020-1208 parut au Journal officiel le 2 octobre 2020, les parents peuvent fractionner leur congé de présence parentale. Cela signifie qu’ils ne sont plus obligés de prendre des journées entières, mais peuvent les fractionner en demi-journées (=fractionnement).

Conditions liées à la situation médicale de l’enfant

Un certificat médical soutenant la gravité de la maladie, du handicap ou de l’accident est nécessaire pour pouvoir bénéficier d’une Allocation journalière de présence parentale. Ce certificat médical doit être fait par le médecin responsable de l’enfant malade ou handicapé, et doit impérativement être donné sous pli fermé au service de contrôle médical de la caisse d’assurance maladie à laquelle l’enfant est affilié.

L’AJPP peut être reçu dans une période comprise entre 6 mois et 1 an renouvelable, mais ne dépassant pas les 3 ans.

Au cours de cette période de trois ans, vous pourrez obtenir en total 310 allocations journalières pour la même maladie. Et si une nouvelle maladie survient, une nouvelle demande est possible. Si les trois ans sont passés et qu’il y a récidive, vous pouvez demander à nouveau une AJPP.