Découvrir l’Asie avec le PVT Japon

PVT Japon

Pour que les jeunes puissent découvrir de nouveaux horizons tout en travaillant, le programme voyage travail a été déployé. Il permet de bénéficier d’un visa sans trop de démarches et de profiter d’un séjour en règle et en toute autonomie. Découvrez comment découvrir l’Asie avec le PVT Japon.

Qui peut bénéficier du programme vacances-travail (PVT) Japon ?

Le programme vacances-travail (PVT) est une opportunité pour les jeunes de 18 à 30 ans (35 ans dans certains cas) de partir à l’étranger pour une durée pouvant aller jusqu’à 12 mois (parfois renouvelable). Mis en place dans de nombreux pays, il permet aux participants de travailler pour financer leur voyage, tout en découvrant une nouvelle culture.

Dans ce cadre, le Japon a signé un accord avec la France depuis le début de l’année 1999. Très populaire, il est le 4e visa PVT le plus demandé en France. Même si le coût de la vie est relativement élevé sur place, il permet chaque année à près de 1 800 jeunes de vivre une expérience inoubliable.

Prix, quota et validité du PVT japonais

Le visa PVT Japon est gratuit, mais est soumis à un quota annuel. Il était auparavant de 1500 places, mais ayant été atteint en 2019, il a été porté à 1 800 pour satisfaire plus de demandes. Une fois son visa obtenu, le jeune dispose d’un délai de 12 mois pour se rendre au Japon et démarrer son PVT.

À noter : le visa PVT ne peut pas être prolongé, renouvelé ou modifié sur place.

Conditions d’éligibilité au PVT japonais

Pour être éligible au PVT Japon, il faut :

  • être âgé de 18 à 30 ans au moment de la demande (jusqu’à la veille des 31 ans);
  • être ressortissant d’un pays membre de l’espace économique européen (EEE) ou de la Suisse ;
  • ne jamais avoir obtenu de PVT Japon auparavant ;
  • disposer d’un passeport valide avec au moins deux pages vierges ;
  • avoir suffisamment d’argent (4 500 euros ou 3 100 euros + un billet d’avion aller-retour) ;
  • ne pas être accompagné d’une personne à charge ;
  • être en bonne santé ;
  • avoir un projet de long séjour (minimum 6 mois), mais d’une durée maximale d’un an. Le but du voyage doit principalement être touristique, le travail étant un motif accessoire.

Comment faire une demande de PVT pour le Japon ?

Pour effectuer une demande de visa PVT, il est impératif de regrouper les documents demandés et de se déplacer dans l’un des cinq lieux habilités pour déposer son dossier.

1.     Préparer les documents nécessaires

Les autorités japonaises demandent que les candidats au PVT japonais réunissent les documents suivants :

  • le formulaire de demande dûment rempli. En cas de difficulté, il est possible de finir de le remplir durant le rendez-vous ;
  • une photo d’identité de moins de 6 mois à coller sur le formulaire (le dossier sera refusé si la photo n’est pas collée) ;
  • son passeport + une copie du passeport. Attention, le passeport du candidat est conservé par l’administration japonaise durant toute la procédure ;
  • un justificatif de ressources de moins d’un mois, comme un relevé de compte-courant ou de compte-épargne (la somme doit être disponible immédiatement) ;
  • le cas échéant, un billet d’avion aller-retour n’excédant pas la durée du séjour (1 an) et une copie du relevé bancaire faisant apparaître le paiement du billet d’avion ;
  • une lettre de motivation ;
  • le document expliquant le projet de séjour au Japon, détaillant les activités et le budget prévus ;
  • un CV (modèle personnel ou modèle fourni) ;
  • un certificat médical de moins d’un mois.

À noter : il est préférable de rédiger sa lettre de motivation, son CV et son document de projet de séjour en anglais. Néanmoins, les documents rédigés en français sont acceptés.

2.     Prendre rendez-vous

Il existe une ambassade et quatre consulats du Japon en France et dans les territoires ultramarins français. Afin de connaître l’établissement compétent en fonction de son lieu de résidence, il convient de consulter le découpage départemental établi par les autorités japonaises.

Zone A : ambassade du Japon en France à Paris

Située au 7, avenue Hoche à Paris, l’ambassade du Japon en France est compétente pour les personnes résidant en Zone A. La prise de rendez-vous s’effectue par mail via [email protected].

Zone B : consulat général du Japon à Strasbourg

Le Consulat général du Japon à Strasbourg, qui se trouve au 20, place des Halles, gère les demandes de visas PVT pour les habitants de la Zone B. Les rendez-vous peuvent être pris par mail via [email protected] ou par téléphone au 03 88 52 85 00.

Zone C : bureau consulaire du Japon à Lyon

Les habitants de la Zone C doivent s’adresser au bureau consulaire de Lyon en prenant rendez-vous par téléphone au 04 37 47 55 00. Le bureau se trouve à Villeurbanne au 131, boulevard de Stalingrad.

Zone D : consulat général du Japon à Marseille

Les demandes de visa pour les habitants de la Zone D se font à Marseille au 132, boulevard Michelet (8e arrondissement) et sans rendez-vous.

Océanie : bureau consulaire du Japon à Nouméa

Les habitants de Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna et de Polynésie française doivent prendre rendez-vous au bureau consulaire du Japon à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, situé au 6, rue Bichat. Le rendez-vous est à prendre par mail via [email protected].

À noter : pour les prises de rendez-vous par mail, il convient de préciser son nom et prénom, sa date de naissance, son adresse exacte, sa nationalité, trois dates de rendez-vous souhaitées, ses indisponibilités éventuelles et de joindre une copie de son passeport.

3.     Retirer son passeport visé

Il faut compter environ 5 jours après le dépôt de sa demande pour obtenir son passeport avec le visa. Ce délai peut cependant varier en fonction de la période de l’année et de l’affluence des demandes. Pour cela, il faut se rendre sur place à partir de la date inscrite sur le ticket de retrait remis lors du premier rendez-vous, muni d’une pièce d’identité et de l’original du ticket de retrait.

Il est possible de demander à une tierce personne de récupérer son document. Dans ce cas, une procuration doit être établie à son nom.

Que faire une fois sur place ?

Les personnes séjournant plus de 3 mois sur le territoire japonais doivent obtenir une Resident Card. Elle est automatiquement imprimée et remise à l’aéroport lors du contrôle de douane et d’immigration.

Elles doivent ensuite trouver un logement fixe sous 90 jours. Une fois ce logement trouvé, elles doivent se rendre à la mairie de leur « district » sous 14 jours pour faire inscrire leur adresse au dos de leur Resident Card. Cette démarche est à renouveler en cas de déménagement au cours du séjour.

Enfin, il convient de respecter les règles du pays et de se familiariser avec les us et coutumes locaux pour profiter pleinement de l’expérience.

Il est également demandé aux « pvtistes » de respecter les termes de l’accord établi entre la France et le Japon, notamment de ne pas exercer d’activité portant atteinte aux bonnes mœurs (bars, cabarets, boîtes de nuit, salles de jeux, etc.).

PARTAGER :

Facebook
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES ACTUS