COVID-19 : quels sont les risques pendant la grossesse ?

Origine de nombreux bouleversements, la pandémie COVID-19 peut affecter toutes les catégories de personne. Cette situation a conduit les experts médicaux à apporter une attention particulière aux personnes vulnérables, à l’instar des femmes enceintes. Découvrez les risques encourus par ces dernières durant leur grossesse.

Des études et des expériences ont été menées par les professionnels médicaux après l’apparition de la pandémie. Celles-ci ont permis de nous éclairer sur certains aspects du coronavirus en rapport avec la grossesse.

La grossesse favorise-t-elle la contraction du virus par la femme enceinte ?

La grossesse ne constitue pas un facteur favorisant la contraction du covid-19. À ce titre, le respect des mesures de distanciation sociale et une bonne hygiène permettra à la femme enceinte de limiter les risques de contamination. Une femme enceinte peut alors encourir le même niveau de risque que toute autre personne.

À quel moment de la grossesse le risque lié à la contamination au COVID-19 est le plus dangereux ?

La contamination pendant la phase de grossesse n’est un danger imminent que si la patiente développe les formes graves du COVID-19.

Les spécialistes ont observé qu’une telle situation se produit au début ou durant le troisième trimestre de la grossesse. À ce stade, l’utérus de la femme se développe considérablement, ce qui entraîne une forte pression au niveau de ses poumons.

Cependant, les formes graves du coronavirus s’accompagnent souvent d’une difficulté respiratoire. L’admission de la femme enceinte dans un centre hospitalier sera alors nécessaire.

La transmission du virus par la mère à son enfant durant la grossesse est-elle envisageable ?

La certitude actuelle est que la contamination au covid-19 s’effectue à l’occasion d’un contact avec une personne malade, à travers les gouttelettes respiratoires. La possibilité d’une transmission du virus par la mère à son fœtus est jusqu’à présent incertaine.

S’agissant d’une maladie infectieuse, la transmission par le sang à travers le placenta est envisageable. Toutefois, une telle infection n’aura aucun impact sur l’évolution du fœtus.

Pour ce qui est de la contamination par le lait maternel, aucun cas de ce genre n’a été enregistré.

Impact sur la grossesse en cas de contamination au coronavirus

Les études menées jusqu’à présent n’ont pas permis d’établir un rapport concis concernant les conséquences d’une contamination au covid-19 durant la grossesse. Toutefois, il a été constaté que la contamination par le virus favorise le risque d’accouchement prématuré.

En outre, le risque de développer la forme grave du covid-19 est plus élevé pour certaines femmes enceintes présentant certaines caractéristiques. Cela concerne surtout :

  • les femmes d’un âge avancé ;
  • les femmes sujettes à une hypertension chronique ;
  • les femmes avec une masse corporelle élevée.

Procédure d’accouchement en période de COVID-19

La pandémie du coronavirus a contraint les professionnels de la médecine à adapter le protocole médical applicable durant l’accouchement en conséquence.

Le port du masque est maintenu obligatoire pour l’ensemble du personnel soignant prenant part à l’accouchement.

Pour le cas de la mère, le port du masque a été imposé dans certains établissements pour limiter les risques de propagation du virus. Effectivement, la projection de postillon durant la phase d’accouchement n’est pas à écarter à cause de l’effort soutenu fait par la mère.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le