Aides vacances

Pour l’été 2021, 79 % des Français souhaitent partir en vacances, selon une étude menée par l’IPSOS/Alliance France Tourisme. Mais, combien d’entre eux pourront réaliser leur souhait ?

Le départ en vacances est devenu un véritable enjeu social. Tous les ans, 1 Français sur 3 ne peut pas partir en vacances, faute de budget. Le contexte sanitaire s’ajoute à la conjoncture économique qui est déjà peu favorable aux départs en vacances. Pour soutenir les familles aux revenus modestes dans leur projet, plusieurs aides ont été élaborées. Ces subventions sous conditions s’adressent à différents profils : enfant, jeune, senior…

Les critères d’éligibilité à ces aides et le montant alloué aux bénéficiaires varient d’une circonscription à l’autre. Vous trouverez ces informations dans l’agence CAF la plus proche de votre demeure.

Les aides pour les enfants

L’aide aux vacances enfants (AVE)

Émanant de la CAF, l’AVE s’adresse exclusivement aux enfants et aux adolescents. Cette subvention financière leur procure la possibilité de passer des séjours en colonie, dans un camp ou dans un gîte.

Pour déterminer le montant des aides, la CAF tient compte du quotient familial du ménage, du type de séjour et de l’âge de l’enfant.

Les bons d’aide aux temps libres de la CAF

Connue également sous le nom de tickets loisirs ou de passeport temps libre, cette aide s’adresse uniquement aux allocataires de la CAF. Elle couvre une partie ou l’intégralité des séjours ainsi que des activités de loisirs des enfants durant leurs vacances scolaires.

Aides pour financer les vacances des jeunes

L’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) propose également un coup de pouce financier aux jeunes de 18 à 25 ans (dispositif Départ 18:25). Elle collabore avec plusieurs organismes lui permettant de proposer à ces derniers une liste de destination de vacances en France ou en Europe.

Cette aide s’adresse uniquement aux jeunes résidant en France et vivant dans un foyer avec un revenu fiscal annuel en dessous de 17 280 €. Vous pouvez aussi en bénéficier si vous êtes :

  • en contrat aidé, d’apprentissage ou d’alternance ;
  • en service civique ;
  • inscrit dans une école de la 2e chance ;
  • bénéficiaire de la bourse sur critères sociaux ou de la Garantie Jeunes ;
  • suivi par l’Aide sociale à l’enfance.

Plafonnée à 300 €, cette aide peut financer jusqu’à 90 % des dépenses liées au séjour des jeunes. 

Aides financières pour les vacances des seniors

L’ANCV propose des aides financières aux seniors en situation de précarité pour qu’ils puissent partir en vacances. Ces subventions se présentent sous la forme d’un séjour tout compris à un tarif préférentiel pouvant être assorti d’une aide financière.

Du moment que vous résidez en France, vous pouvez prétendre à ces aides si vous répondez à ces critères :

  • avoir 60 ans et plus ;
  • retraité ou sans activité professionnelle.

Pouvant couvrir jusqu’à 50 % du prix du séjour, ces subventions s’adressent également :

  • au conjoint ou à la conjointe du senior (marié ou pacsé) ;
  • aux personnes qui accompagnent le senior pendant les séjours de vacances (ascendants de moins de 18 ans et aidants professionnels ou familiaux) ;
  • aux personnes âgées de 55 ans et plus en situation de handicap.

Aides pour financer les vacances familiales

L’aide aux vacances sociales (AVS)

Pour financer vos premières vacances en famille, vous pouvez prétendre à l’AVS, une aide émanant de la CAF.

Si vous habitez en Loire-Atlantique, par exemple, voici les conditions d’éligibilité à l’AVS :

  • avoir un enfant de moins de 18 ans à charge ;
  • bénéficier d’une allocation sociale en octobre de l’année N-1 ;
  • avoir un quotient familial inférieur à 450 € (pour une aide plafonnée à 665 €) ou entre 451 et 750 € (pour une aide limitée à 618 €).

L’aide aux vacances familles (AVF)

Grâce à l’AVF, les ménages aux revenus modestes peuvent passer des séjours dans des villages vacances ou des campings labellisés par la CAF.

En Gironde, par exemple, la durée du séjour est limitée à 8 jours consécutifs au minimum. Et le bénéficiaire doit payer un reste à charge de 10 % du coût de son séjour.

Par ailleurs, l’AVF ne peut pas être cumulé avec l’AVS, ni l’AVE.

La Bourse solidarité vacances

Fournie par l’ANCV, la BSV constitue des offres de séjours ou de trajets en train à des tarifs solidaires. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une baisse de 50 à 70 % du tarif habituel pour louer des hôtels, des gîtes, etc.

Ci-après les conditions requises :

  • avoir un quotient familial égal ou inférieur à 1 000 € pour l’année N-1 ;
  • être bénéficiaire de la CMU sur l’année en cours ;
  • avoir un revenu fiscal de référence en dessous de 21 600 €.

L’aide aux projets de vacances

Les ménages en situation de fragilité économique et sociale peuvent également bénéficier d’une APV. Il s’agit des chèques-vacances octroyés à ceux qui répondent aux critères imposés par l’ANCV, c’est-à-dire :

  • avoir un quotient familial de moins de 900 € ;
  • être accompagné par un référent social ;
  • partir en vacances en famille pour la première fois.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une réponse

  1. Bonjour
    Je souhaite un renseignement svp, car j’ai reservé un séjour agrée avec VACAF et il me reste encore une diférence à régler alors que je suis toujours sans emploi et avoir 55 ans.
    Est ce possible d’avoir une aide svp.
    En vous remerciant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAF LOGO
SOMMAIRE

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories
FACEBOOK
En plus

DERNIÈRES ACTUS

Aides vacances

Quelles aides pour partir en vacances ?

Pour l’été 2021, 79 % des Français souhaitent partir en vacances, selon une étude menée par l’IPSOS/Alliance France Tourisme. Mais, combien d’entre eux pourront réaliser