Travailler dans un ESAT – que faut-il déclarer à la CAF ?

Travailler dans un ESAT (Établissement de Service et d’Aide par le Travail) est réservé aux personnes handicapés qui, de par leur handicap, ne peuvent pas travailler dans une entreprise ordinaire ou au sein d’une entreprise adaptée (EA). Ils ne peuvent pas non plus exercer une profession indépendante.

Travailler dans un ESAT

Les ESAT offrent à ces handicapés une activité qui est compatible avec leur handicap. En même temps, ils peuvent bénéficier d’une aide médico-sociale et éducative au sein même de ces établissements.

En plus de son revenu en ESAT, le salarié peut bénéficier d’une allocation aux adultes handicapés (Aah) auprès de la Caisse d’allocations familiales, à condition de remplir certains critères, à savoir l’âge, le degré d’handicap etc. Pour le travailleur qui perçoit cette allocation, une déclaration doit être effectué auprès de la Caf.

Comment procéder pour la déclaration ?

La CAF doit connaître votre situation. Cela signifie que vous devez lui dire lorsque vous travaillez dans un ESAT. Pour cela, nous vous invitons à suivre la procédure ci-dessous :

Il faut tout d’abord se rendre sur le site de la Caf et vérifier sa situation dans son espace personnel « Mon Compte ».

Pour tout changement, il faut faire les modifications dans la rubrique « Mon Profil ».

Pour chaque évolution de situation, il faut enregistrer les changements dans « Mon Compte » via le site web ou à travers l’application mobile Caf-Mon Compte afin que le travailleur puisse bénéficier des aides adaptées à sa situation.

Que faut-il savoir lorsqu’on travaille dans un ESAT ?

Afin de bénéficier des aides de la Caisse d’allocations familiales (CAF), vous devez bien entendu respecter les conditions générales. Elles vous sont parfois transmises lors de la création de votre compte allocataire. Vous pouvez sinon les consulter directement sur le site internet de la CAF.

Une rémunération garantie est attribuée au salarié de l’Esat.

Cette rémunération garantie peut être cumulée avec l’AAH. Cependant, un certain plafond devra être respecté. Il sera calculé en fonction de la situation familiale du bénéficiaire, du Smic en vigueur et du temps de travail.

Dans le cas où il y a dépassement du plafond, une réduction sera appliquée au montant de l’AAH.

Pour calculer cette allocation, il n’est pas nécessaire de faire une déclaration de ses ressources annuelles à la Caf. Les services fiscaux s’en chargeront directement.

La déclaration de l’allocation Aah auprès des services fiscaux n’est pas nécessaire.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le