Employer une aide-ménagère : à quelles aides sociales puis-je prétendre ?

aide à domicile

Dans certaines situations, une personne en perte d’autonomie peut nécessiter l’intervention d’une aide-ménagère pour l’aider à effectuer des tâches du quotidien. Pour rémunérer cette employée à domicile, diverses aides sociales sont disponibles. Découvrez-les pour réaliser des économies. 

Qu’est-ce qu’une aide-ménagère à domicile ?

Si vous devez faire face à une perte d’autonomie en prenant de l’âge ou à cause d’un handicap, vous pouvez faire appel aux services d’une aide-ménagère à domicile, pour bénéficier d’un soutien dans la réalisation de vos tâches du quotidien. 

Ce salarié à domicile peut intervenir chez vous afin de vous assister dans différents domaines : 

  • préparer vos repas ;
  • faire vos courses ;
  • nettoyer votre logement ;
  • vous aider à faire votre toilette ;
  • vous aider à gérer votre courrier… 

Qui peut faire appel à ses services ?

Si vous espérez être éligible à une aide sociale pour rémunérer l’aide-ménagère que vous avez sollicitée pour vous aider au quotidien, vous devez :

  • être en perte d’autonomie ;
  • justifier de faibles ressources (inférieurs à 868,20 € par mois) ;
  • ne pas percevoir l’APA (allocation personnalisée d’autonomie)
  • être âgé d’au moins 60 ans ;
  • ou être porteur d’un handicap

Quelles aides sociales sont prévues pour indemniser les aides-ménagères à domicile ?

En fonction de votre situation personnelle, plusieurs prestations sociales issues de différents organismes peuvent vous être allouées afin qu’une partie, voire la totalité du salaire de votre aide-ménagère soit prise en charge. 

Les aides de votre caisse de retraite

Habituées à venir en aide aux personnes âgées en perte d’autonomie, les caisses de retraite ont déployé de nombreux services, prêts à intervenir pour simplifier la vie de leurs allocataires. Si vos revenus sont inférieurs à un certain plafond et que votre âge et votre état de santé vous permettent d’en bénéficier, vous pouvez prétendre aux aides suivantes :

  • le portage de vos repas à votre domicile ;
  • l’intervention d’aide-ménagères pour vous aider au quotidien ;
  • l’aide au déplacement pour être accompagné lorsque vous devez vous rendre à un rendez-vous médical ou administratif. 

Les aides de votre CCAS 

Le centre communal d’action social de la ville où vous résidez peut aussi vous aider à bénéficier d’une aide-ménagère. En fonction de votre état de santé, de vos revenus et de vos besoins, le CCAS peut faire intervenir une à plusieurs fois par semaine une personne à votre domicile pour vous assister dans vos tâches quotidiennes. 

Le service d’aide à domicile auquel vous avez fait appel pourra être indemnisé directement par votre mairie ou, sur présentation de factures, vous pourrez obtenir le remboursement des prestations que vous avez payées. 

L’allocation personnalisée d’autonomie

Pour payer vos dépenses liées à une perte d’autonomie, l’APA peut vous être versée sous certaines conditions. Une fois votre demande enregistrée, une enquête sera menée sur votre état de santé et un budget vous sera alloué afin que vous puissiez faire appel à une aide-ménagère qui pourra intervenir au quotidien. 

Chaque mois, un nombre d’heures calculé selon votre situation personnelle et vos revenus sera pris en charge par le département afin que vous puissiez rémunérer vos employés à domicile. 

Les aides de l’assurance retraite

Les retraités de la fonction publique peuvent bénéficier également d’aides à domicile dont la présence est financée par l’État. À travers son plan d’action personnalisé, le gouvernement permet en prime à ses retraités de profiter de diverses autres prestations :

  • accompagnement lors de sorties ;
  • aides à domicile ;
  • actions visant à sécuriser le logement ;
  • assistance lors de travaux d’amélioration du logement ;
  • soutien après une hospitalisation. 

Le montant de la prise en charge de ces services est évalué par l’assurance retraite, en fonction des revenus perçus par le retraité concerné ainsi que sa situation personnelle. 

Comment payer une aide-ménagère lorsqu’on est handicapé ? 

Pour assister les personnes handicapées au quotidien, le Conseil général, après évaluation de la demande, peut allouer un budget pour prendre en charge une partie du financement d’une aide-ménagère à domicile.

Pour prétendre à cette aide, vous devez présenter les critères suivants : 

  • avoir plus de 20 ans ;
  • avoir besoin d’une assistance pour rester à votre domicile ;
  • ne pas justifier de revenus supérieurs à l’AAH (allocation pour adultes handicapés. 

En fonction de votre situation personnelle, un nombre d’heures de présence d’une aide-ménagère vous sera alloué et le Conseil général prendra à sa charge sa rémunération, dans la limite de 30 heures par mois pour une personne seule, 48 heures pour un couple. 

Notez que vous devrez vous acquitter de 5 % du taux horaire de votre salarié. 

PARTAGER :

Facebook
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS