Comment endormir un bébé qui pleure ? La méthode imparable enfin dévoilée

bébé qui pleure

Les mamans en manque de sommeil vont adorer cet article ! En effet, quel parent n’a jamais du faire face aux terreurs nocturnes de leur bébé, qui, sous forme de cris et de pleurs, engendrent un stress communicatif dans toute la maison ? Parfois, les parents parviennent à calmer leur nourrisson, mais à peine déposé dans leur lit de bébé, ceux-ci s’égosillent de plus belle jusqu’à ce qu’ils soient à nouveau portés… Découvrez la méthode imparable qu’ont dévoilée les scientifiques pour enfin réussir à endormir votre bébé qui pleure.

Des crises et des pleurs nocturnes qui touchent de nombreux parents

À l’arrivée d’un bébé, les parents doivent parfois passer par des épreuves nocturnes compliquées. Souvent épuisées après leur accouchement, les jeunes mamans peuvent en effet parfois rencontrer des difficultés pour endormir leur bébé. Il n’est d’ailleurs pas rare d’en voir certaines prendre la voiture en pleine nuit pour calmer les pleurs de leur petit, tandis que des papas cernés n’hésitent pas à faire, munis de leur poussette, un tour nocturne du pâté de maison pour tenter de venir à bout des larmes du nourrisson.

Des pleurs stoppés qui reprennent de plus belle

Après une promenade, une berceuse dans les bras de maman ou un biberon de lait bien mérité, bébé est enfin calmé et les parents pensent bien souvent arriver au terme de la crise nocturne. Or, le moment où vous déposez votre bébé dans son berceau est généralement révélateur du programme que vous allez poursuivre durant le peu d’heures qu’il vous reste à dormir…

Souvent, les pleurs des nourrissons reprennent de plus belle dans les 20 secondes qui suivent le moment où vous le placez dans son lit. Pourtant, vous prenez soin de marcher sur la pointe des pieds et prenez tout le soin nécessaire pour ne pas gêner votre bébé dans son sommeil.

Endormez votre bébé en 2 étapes grâce à cette méthode scientifique

D’un point de vue scientifique, la réaction du bébé est normale et les dispositions que vous avez prises jusqu’ici pour l’apaiser lors de ses crises de larmes nocturnes aussi.

Promenez votre enfant dans vos bras 5 minutes

Car si porter un enfant en se promenant avec afin de calmer ses angoisses est la solution la plus adaptée et même la première étape à réaliser pour faire cesser ses pleurs, celle-ci doit être suivie dans les 5 minutes par la seconde étape, tout aussi importante pour la suite de votre programme nocturne.

Gardez-le dans vos bras en étant assis 5 autres minutes

Non coûteuse ni contraignante d’un point de vue matériel, celle-ci consiste simplement à s’asseoir sur une chaise, dans un fauteuil ou au pied de votre lit, tout en maintenant encore pendant 5 à 8 minutes votre nourrisson dans vos bras. Une fois calmé et habitué à votre position statique, celui-ci pourra être déposé dans son berceau sans que vous ayez à craindre un autre réveil.   

Des actes impulsifs évités

Ces pleurs nocturnes toucheraient entre 20 et 30 % des jeunes parents qui, en proie à un taux de stress élevé, peuvent parfois être désemparés face à ces crises. En Ile-de-France, le nombre de bébés secoués recensés a d’ailleurs considérablement augmenté ces dernières années. Pour limiter les actes impulsifs de maltraitance infantiles, les scientifiques conseillent aux mamans de tester cette nouvelle méthode qui a déjà fait ses preuves auprès des bébés âgés de 0 à 7 mois.

PARTAGER :

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.