Obtenir le Chèque énergie pour payer ses factures

Chèque énergie électricité gaz

Avant sa généralisation en janvier 2018, le chèque énergie a fait l’objet d’une expérimentation dans plusieurs départements. Il remplace les tarifs sociaux appliqués à l’électricité et au gaz. En effet, le chèque énergie permet de payer ses factures d’énergie. Il finance aussi certains travaux de rénovation énergétique. Le montant d’un chèque énergie varie entre 48 euros et 277 euros.

Qu’est-ce qu’un chèque énergie ?

Un chèque énergie est une aide servant à payer vos factures d’énergie telles que :

  • Électricité,
  • gaz naturel,
  • pétrole liquéfié,
  • bois,
  • fioul,
  • biomasse,
  • ou autre combustible pour l’alimentation du chauffage ou production d’eau.

Il permet également de :

  • Payer vos redevances en logement foyer, si vous n’avez pas de facture d’énergie en votre nom.
  • payer les dépenses liées à la rénovation énergétique de votre logement, si elle entre dans le critère de crédit d’impôt pour la transition énergétique telle qu’une pompe à chaleur, une chaudière à condensation, etc.

À noter qu’en tant que bénéficiaire de ce chèque, l’enregistrement de votre contrat de fourniture d’énergie et de sa mise en service sont gratuit.

Un abattement de 80% sur la facturation d’un déplacement pour l’interruption de votre fourniture d’énergie en cas de défaut de paiement est aussi possible.

Comment obtenir un chèque énergie ?

Afin de bénéficier du chèque énergie, le revenu fiscal de référence (RFR) annuel de votre ménage devait auparavant être inférieur à 10 700 euros par unité de consommation (UC). En 2023, ces plafonds devraient être revus à la hausse afin d’impacter une plus large part de la population.

Qu’est-ce que l’UC ?

L’UC est un système qui sert à calculer votre consommation. Ainsi, une personne correspond à 1 UC ; la deuxième personne compte 0,5 UC et chaque personne supplémentaire est à 0,3 UC.

Il n’y a aucune démarche à faire. En effet, l’administration fiscale se charge de la constitution d’un fichier déterminant la liste des personnes remplissant les conditions d’attribution. Ce fichier sera transmis à l’Agence de service et de paiement. L’ASP se charge ensuite d’adresser le chèque énergie aux personnes concernées.

A qui est versée cette aide ?

Notez bien que si vous habitez dans un logement-foyer, l’aide sera versée au gestionnaire de votre résidence par l’ASP. Le montant de votre redevance y sera ensuite déduit.

Sinon, vous recevrez directement ce chèque à votre domicile, par courrier.

A combien s’élève le montant du chèque énergie ?

Le montant du chèque énergie est, en moyenne, de 200 euros. Plus exactement, son montant varie entre 48 € et 277 €. En effet, le montant varie, selon le niveau de revenus et de la composition du foyer.

Les unités de consommation sont divisées par deux si elle touche des mineurs en garde alternée dans les foyers des deux parents.

Vous trouverez la date de validité sur le chèque. S’il est émis durant l’année civile, la date d’échéance est donc le 31 mars de l’année civile suivante. S’il est perdu ou émis tardivement, la date de validité sera fixée le 31 mars de l’année suivant sa date d’émission.

Il suffit ensuite d’envoyer votre chèque par courriel ou le remettre en main propre à l’une des personnes suivantes :

  • Votre fournisseur d’énergie,
  • votre gestionnaire de logement-foyer,
  • l’entreprise qui a réalisé les travaux de rénovation énergétique dans votre logement.

Versement chèque énergie

Chaque année, les chèques énergies sont envoyés automatiquement à l’ensemble des bénéficiaires entre le 27 mars et le 29 avril, ceux-ci peuvent en disposer durant toute l’année qui suit son arrivée dans leur boîte aux lettres.

A savoir : le chèque énergie 2022 sera valable jusqu’au 31 mars 2023.

Calendrier d’envoi du chèque énergie

Calendrier d’envoi du chèque énergie 2022
DépartementsSemaine d’envoi en 2022
Ain (01)du 4 au 8 avril
Aisne (02)
du 30 mars au 1er avril
Allier (03)du 4 au 8 avril
Alpes-de-Haute-Provence (04)
du 25 au 29 avril
Hautes-Alpes (05)du 25 au 29 avril
Alpes-Maritimes (06)du 25 au 29 avril
Ardèche (07)du 4 au 8 avril
Ardennes (08)du 30 mars au 1er avril
Ariège (09)du 25 au 29 avril
Aube (10)
du 4 avril au 8 avril
Aude (11)
du 25 au 29 avril
Aveyron (12)du 25 au 29 avril
Bouches-du-Rhône (13)du 25 au 29 avril
Calvados (14)du 19 au 22 avril
Cantal (15)du 4 au 8 avril
Charente (16)du 19 au 22 avril
Charente-Maritime (17)du 19 au 22 avril
Cher (18)
du 19 au 22 avril
Corrèze (19)du 19 au 22 avril
Corse-du-Sud (2A)du 19 au 22 avril
Haute-Corse (2B)du 19 au 22 avril
Côte-d’Or (21)du 4 au 8 avril
Côtes-d’Armor (22)du 19 au 22 avril
Creuse (23)
du 19 au 22 avril
Dordogne (24)
du 25 au 29 avril
Doubs (25)du 4 au 8 avril
Drôme (26)du 4 au 8 avril
Eure (27)du 11 au 14 avril
Eure-et-Loir (28)
du 19 au 22 avril
Finistère (29)
du 19 au 22 avril
Gard (30)du 25 au 29 avril
Haute-Garonne (31)du 25 au 29 avril
Gers (32)du 19 au 22 avril
Gironde (33)du 25 au 29 avril
Hérault (34)du 25 au 29 avril
Ille-et-Vilaine (35)du 19 au 22 avril
Indre (36)du 19 au 22 avril
Indre-et-Loire (37)
du 19 au 22 avril
Isère (38)entre le 30 mars et le 15 avril
Jura (39)du 4 au 8 avril
Landes (40)
du 25 au 29 avril
Loir-et-Cher (41)du 11 au 14 avril
Loire (42)du 4 au 8 avril
Haute-Loire (43)du 4 au 8 avril
Loire-Atlantique (44)du 19 au 22 avril
Loiret (45)du 19 au 22 avril
Lot (46)du 25 au 29 avril
Lot-et-Garonne (47)du 25 au 29 avril
Lozère (48)du 25 au 29 avril
Maine-et-Loire (49)du 19 au 22 avril
Manche (50)du 19 au 22 avril
Marne (51)du 4 au 8 avril
Haute-Marne (52)du 4 au 8 avril
Mayenne (53)du 19 au 22 avril
Meurthe-et-Moselle (54)du 4 au 8 avril
Meuse (55)du 4 au 8 avril
Morbihan (56)du 19 au 22 avril
Moselle (57)du 4 au 8 avril
Nièvre (58)du 4 au 8 avril
Nord (59)du 30 mars au 1er avril
Oise (60)du 30 mars au 1er avril
Orne (61)du 11 au 14 avril
Pas-de-Calais (62)du 30 mars au 1er avril
Puy-de-Dôme (63)du 4 au 8 avril
Pyrénées-Atlantiques (64)du 25 au 29 avril
Hautes-Pyrénées (65)du 25 au 29 avril
Pyrénées-Orientales (66)du 25 au 29 avril
Bas-Rhin (67)du 19 au 22 avril
Haut-Rhin (68)du 4 au 8 avril
Rhône (69)du 4 au 8 avril
Haute-Saône (70)du 4 au 8 avril
Saône-et-Loire (71)du 4 au 8 avril
Sarthe (72)du 19 au 22 avril
Savoie (73)du 4 au 8 avril
Haute-Savoie (74)du 4 au 8 avril
Paris (75)du 11 au 14 avril
Seine-Maritime (76)du 11 au 14 avril
Seine-et-Marne (77)du 4 au 8 avril
Yvelines (78)du 11 au 14 avril
Deux-Sèvres (79)du 4 au 8 avril
Somme (80)du 30 mars au 1er avril
Tarn (81)du 25 au 29 avril
Tarn-et-Garonne (82)du 25 au 29 avril
Var (83)
du 25 au 29 avril
Vaucluse (84)du 25 au 29 avril
Vendée (85)du 19 au 22 avril
Vienne (86)du 19 au 22 avril
Haute-Vienne (87)du 19 au 22 avril
Vosges (88)du 4 au 8 avril
Yonne (89)du 4 au 8 avril
Territoire de Belfort (90)du 4 au 8 avril
Essonne (91)du 11 au 14 avril
Hauts-de-Seine (92)du 11 au 14 avril
Seine-Saint-Denis (93)du 11 au 14 avril
Val-de-Marne (94)du 11 au 14 avril
Val-d’Oise (95)du 11 au 14 avril
Guadeloupe (971)du 4 au 8 avril
Martinique (972)du 4 au 8 avril
Guyane (973)du 11 au 14 avril
La Réunion (974)
du 4 au 8 avril
Mayotte (976)du 25 au 29 avril
Source : chequeenergie.gouv.fr

Un calendrier pour les chèques énergie 2021 a aussi été établi.

Vous n’avez pas reçu cette aide financière ? Pensez à réclamer votre chèque rapidement en suivant la procédure.

Entré en vigueur le 1er janvier 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l’énergie qui ne concernaient que le gaz naturel et l’électricité, le chèque énergie qui permet de couvrir une partie des dépenses d’énergie quel qu’en soit le type (fioul domestique, bois …) est attribué automatiquement sous conditions de ressources. (barème basé sur le revenu fiscal de référence divisé par le nombre d’unités de consommation du foyer *)

Comment bénéficier du chèque énergie ?

Envoyé annuellement vers la fin du mois d’avril et valable durant une année, ce chèque qui peut être utilisé pour payer une facture en ligne, être envoyé au fournisseur d’énergie ou remis à un vendeur de combustible peut également être employé pour couvrir certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, à la condition que les travaux soient éligibles et effectués par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Ce chèque nominatif donne également droit à des services associés. Les bénéficiaires peuvent notamment être exonérés de frais de mise en service en cas de déménagement et être protégés d’une réduction de puissance électrique en période hivernale (du 1er novembre au 31 mars) en cas d’incident de paiement.

A noter que si l’on souhaite déduire automatiquement le montant de ce chèque de la facture de gaz ou d’électricité à partir de l’année suivante et ainsi éviter son envoi postal annuel, il est possible de l’affecter en ligne à un contrat de fourniture déterminé.

* Pour connaître le nombre d’unités de consommation d’un foyer, il faut compter une unité pour le premier membre, 0,5 pour le second et 0,3 pour chaque personne supplémentaire.
En 2023, les bénéficiaires devraient être plus nombreux, car si actuellement seuls 6 millions de foyers sont concernés, la hausse des coûts de l’énergie et l’inflation donnent lieu à de nouvelles mesures prises par le gouvernement. En plus d’un chèque énergie exceptionnel prévu en fin d’année 2022, l’État compte bien revoir à la hausse les plafonds qui rendent éligibles les Français à ce chèque avantageux.

PARTAGER :

Facebook
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS