Travailleur social de la CAF : quel est son rôle ?

Un travailleur social de la Caf accompagne et soutient les allocataires en difficulté. Il les aide à faire le point et à gagner en autonomie après un événement compliqué ou douloureux.

Accompagner les familles en difficulté

Que l’on parle d’assistante sociale, d’éducateur spécialisé ou bien de conseiller en économie sociale ou familiale, leurs missions sont les mêmes.

Rôle du travailleur social

En effet, les travailleurs sociaux accompagnent les familles en difficulté afin de les aider à trouver des solutions à leurs problèmes de la vie quotidienne. Ils facilitent également l’accès, le maintien ou le rétablissement de leurs droits aux prestations légales.

Les travailleurs sociaux de la Caf aident également les allocataires à retrouver une situation stable. Ils interviennent aussi pour d’autres situations comme par exemple les grossesses multiples.

Pour aider les parents à affronter l’éducation de leurs enfants avec sérénité afin d’éviter de tomber dans la dépression, ces agents CAF sont aussi présents.

Selon la situation de chaque allocataire, un travailleur social peut les accompagner sur une période plus ou moins longue.

Durée de l’accompagnement

La durée de l’accompagnement dépend de chaque individu. Le travailleur social travaille au cas par cas et s’assure que le cas de son allocataire ne s’aggrave pas avant de le laisser seul gérer la situation.

Il s’assure avant tout que l’allocataire qu’il suit puisse vite reprendre son autonomie.

Quelles sont les aides qu’un travailleur social peut offrir ?

Les travailleurs sociaux peuvent vous aider à sortir d’une situation complexe ou délicate. Par exemple :

  • séparation soudaine,
  • divorce,
  • décès d’un parent ou d’un enfant,
  • lors des loyers impayés,
  • perte d’un emploi.

Ils vous donnent également des occasions d’échanger sur vos difficultés avec des allocataires qui ont été confrontés aux mêmes problèmes. Ils vous informent sur vos droits et vérifient que vous percevez toutes les prestations auxquelles vous pouvez prétendre.

Si ce n’est pas le cas, le travailleur social vous aidera à obtenir de nouvelles prestations sociales auprès de votre CAF.

Comment rencontrer un travailleur social ?

Pour pouvoir obtenir le soutien d’un travailleur social, il est primordial de tenir son dossier d’allocataire à jour. Cela facilitera à votre caisse de détecter rapidement un cas de difficulté. N’hésitez pas à informer votre Caf lorsqu’un événement bouleverse votre vie telle que la perte d’emploi, le décès d’un proche, une séparation, etc.

En effet, votre Caf vous enverra un courrier vous indiquant les coordonnées directes d’un travailleur social, si votre situation nécessite un suivi.

Vous pouvez également joindre un technicien conseil CAF. Ce dernier vous proposera un rendez-vous avec un travailleur social, à la Caf ou dans une permanence proche de votre domicile.

Dans certains points d’accueil CAF, des permanences sont réalisées par un travailleur social ou une assistante sociale. Vous pouvez vous y rendre pour leur parler de votre situation pendant leurs heures de présence. Bien entendu, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avant de vous déplacer.

Il est à noter que les allocataires ne sont pas obligés de faire appel à un travailleur social. Vous n’êtes pas non plus obligés de suivre les propositions données par votre travailleur social. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il vous propose, vous pouvez chercher ensemble une meilleure solution.

Pour prendre rendez-vous avec une assistante sociale, connectez-vous au site Internet de votre Mairie.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le