Guide utile du télétravail

Le télétravail signifie « travailler de chez soi« . Il est de plus en plus utilisé par les salariés du privé, depuis que de nombreuses études ont montrer son efficacité. Il a en effet été prouvé que les salariés sont plus productifs quand ils travaillent chez eux. Avec l’apparition du virus Covid-19, le télétravail s’est généralisé. Il est de plus en plus demandé par les salariés, dans un souci de sécurité sanitaire. Vous trouverez sur cette page un guide complet sur le télétravail, vous permettant d’en savoir plus sur cette nouvelle pratique.

Quels sont les avantages du télétravail ?

Le télétravail est originaire des États-Unis. Il permet à l’employer de travailler de chez lui, à condition qu’il ait accès à Internet. Son concept a été crée en 1950, par un mathématicien. Le télétravail s’est fortement développé en Europe à partir de 2002.

Le télétravail est de plus en plus sollicité par les employés. Il apporte en effet de multiples avantages. En premier lieu, le télétravail a été reconnu comme un facteur de diminution de stress et de baisse forte de burn-out. L’absence de trajet, surtout dans les grandes villes comme Paris, permet au salarié d’être plus productif. Seul, il gagne en plus en autonomie et acquiert des responsabilités en plus.

Avec la flexibilité apportée par le ce mode de travail, les employés consacrent plus de temps avec leurs familles.

A son poste de travail, et notamment dans les bureaux, nous pouvons facilement être distrait par les collègues, les livreurs, la machine à café,… Chez soi, nous sommes à 100 % productif, à condition d’être seul et sans enfants…

Comment faire du télétravail tout en gardant ses enfants ?

Avec la multiplication rapide des cas de Coronavirus en France, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures. Les entreprises sont invitées à privilégier au maximum le télétravail pour ses salariés.

En même temps, avec la fermeture des crèches et de l’ensemble des établissements scolaires, les enfants sont invités à rester chez eux.

La question de concilier télétravail et garde des enfants et donc posée. Sachez qu’un parent sur deux peut demander un arrêt de travail pour garder ses enfants. Cela peut permettre à l’autre parent de s’enfermer dans une pièce pour travailler tranquillement.

Si cela n’est pas possible, de nombreuses activités ludiques sont proposées sur Internet pour occuper ses enfants un maximum de temps.

Pour tous les enfants scolarisés, des cours en ligne sont disponibles sur Internet, afin qu’ils continuent leur scolarité le mieux possible. Pour les plus petits, vous pouvez ressortir des jeux anciens, oubliés. Lancez-vous aussi dans des activités créatrices qui pourront les occuper un (petit) moment :l dessin, pâte à modeler, pâte à sel,…

Code du travail

Le Code du travail définit le télétravail comme toute forme d’organisation du travail, dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux, de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Article L-1222-9 du Code de travail

Le télétravail doit être mis en place dans l’entreprise via un accord collectif. Les conditions suivantes doivent être fixées par l’employeur :

  • conditions de mise en œuvre,
  • modalités de contrôle,
  • détermination des plages horaires.

Les télétravailleurs doivent bénéficier des mêmes droits et avantages légaux que ceux appliqués aux salariés travaillant dans les locaux de l’entreprise.

A savoir : le télétravail est aussi possible dans la fonction publique.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le