Bénéficier du chèque alimentaire : démarche à suivre

obtenir versement chèque alimentaire

La création du chèque alimentaire pour les plus démunis est une proposition qui émane de la Convention citoyenne pour le Climat. Emmanuel Macron l’a officiellement annoncé le 14 décembre 2020. Cette dotation est prévue pour améliorer l’accès des bénéficiaires à une nourriture saine, notamment pour des aliments biologiques.

Quel est l’objectif des chèques alimentaires ?

L’objectif des chèques alimentaires est de permettre aux plus modestes d’acheter des produits de qualité, issus de l’agriculture biologique ou de circuits locaux. En effet, les fruits et les légumes bio sont généralement chers, donc peu accessibles à de nombreux Français.

Avec la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, cet accès vers des produits alimentaire sain est encore plus restreint. C’est pourquoi le gouvernement a retenu l’idée d’accorder un chèque alimentaire pour les foyers les plus démunis. C’est aussi un moyen relancer le marché des produits locaux.

Chèques alimentaires : pour qui ? 

Ces chèques alimentaires sont prévus pour les plus démunis à l’initial. Toutefois, les conditions de son octroi ne sont pas explicitement énoncées jusqu’à ce jour. En effet, Emmanuel Macron a uniquement déclaré la mise en place pour bientôt de ce projet d’un chèque alimentaire pour les ménages précaires.

Ce programme verra le jour dans le projet de loi issu des travaux de la Convention citoyenne. Les bénéficiaires ne sont ainsi pas encore spécifiés et il en va de même pour les modalités (montants, procédures, responsables,  budget, etc.).

La mise en place de ce dispositif serait confiée aux centres communaux d’action sociale, mais rien n’est encore décidé.

Des modalités à fixer

Cette annonce du chef de l’État a en effet pris le gouvernement de court lorsqu’il a validé ladite proposition le 14 décembre 2020. Ainsi, le ministère de l’Agriculteur n’a pas encore fixé les modalités autour de la distribution des chèques alimentaires.

Le montant de ces crédits reste aussi à préciser. Si l’on se réfère à l’amendement de la députée LREM Yolaine de Courson sur la loi de finances 2021, la valeur du chèque varierait en fonction des revenus.

Les détails seront ainsi communiqués au fur et à mesure de la concrétisation de ce projet. Toutefois, sa mise en place relève certaines réticences d’un point de vue pratique, social et financier chez certains représentants.

Quelques critiques et réticences

Le grand public salue cette initiative, toutefois, son fonctionnement suscite de nombreuses interrogations. En effet, certains craignent que les chèques alimentaires stigmatisent les bénéficiaires. C’est le cas notamment du responsable départemental des Restos du cœur du Nord, Thierry Sarrazin qui soulève le fait que les personnes y ayant droit pourraient se sentir comme une « personne aidée ».

Du côté du ministère de l’Économie et des Finances, des questions se posent également sur le budget de ce projet. En effet, ce dispositif coûtera très cher aux contribuables et sera également très complexe à mettre en place.

Par ailleurs, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n’était pas non plus forcément conciliant concernant ce sujet. Il soutient qu’une simple hausse de certains minima sociaux serait mieux adaptée en guise de mesures sociales.

PARTAGER :

Facebook
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS