Au 1er avril 2022, le RSA, les allocations familiales et la prime d’activité revus à la hausse

tirelire augmentation euros

Comme chaque 1er avril, la CAF réévalue les prestations sociales versées à ses allocataires. En pleine période d’inflation, certains ménages peuvent voir leurs aides augmenter jusqu’à 1,8 %. Dès le mois de mai, bénéficiez de l’entrée en vigueur de ces nouveaux montants que vous pouvez découvrir dès à présent ci-dessous.

La prime d’activité 

Depuis 2016, la CAF verse à ses actifs qui disposent de revenus modestes une prime d’activité destinée à augmenter leur pouvoir d’achat. Plus de 4,5 millions de français bénéficient de cette aide versée chaque mois qui varie en fonction de leurs revenus ainsi que de leur situation personnelle. Accessible dès 18 ans, ce complément de revenus peut désormais atteindre 845,52 € si vous êtes seul avec un enfant à charge et 1183,72 € pour un couple avec 2 enfants. 

Le RSA (revenu de solidarité active) 

Pour aider les foyers les plus modestes à combattre la flambée des prix, la CAF revoit également à la hausse le montant versé aux bénéficiaires du RSA. Dès le mois de mai, les allocataires seuls, en couple, avec ou sans enfants recevront de la part de la Caisse nationale des Allocations Familiales entre 575,52 € et 1208,58 €.

Le RSO (Revenu de solidarité en Outre-mer) 

Pour les habitants des départements d’Outre-mer ou de St-Pierre-et-Miquelon, la hausse des prix du carburant se fait aussi ressentir sur un budget déjà serré. Pour pallier cela, la CAF revoit également le montant mensuel du Rso qu’elle fixe depuis le 1er Avril à 542,05 €.

L’allocation aux adultes handicapés (Aah) 

Pour venir en aide aux adultes de plus de 20 ans, porteurs d’un handicap qui restreint leur accès à l’emploi, l’Aah voit également son montant gonfler en avril 2022. Pour assurer des ressources aux personnes seules et handicapées, la CAF déploie 196 € supplémentaires sur une allocation pouvant désormais atteindre 919,86 € par mois. 

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) 

Pour aider les parents d’enfants de moins de 20 ans, porteurs d’un handicap, la CAF s’engage à verser chaque mois dès mai 2022, une allocation de base réévaluée à 135,13 €. En fonction du handicap de votre enfant et des dépenses qu’il entraîne, une somme complémentaire variable entre 101,35 € et 1146,69 € sera versée chaque mois sur votre compte en banque.

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp) 

Pour aider les parents qui s’occupent de leur enfant malade, handicapé ou accidenté, la CAF verse chaque mois à ces personnes qui se trouvent dans l’incapacité de travailler, une aide réévaluée en ce 1er avril. 

Pour une personne seule ou en couple, qui soigne chaque jour son enfant, le forfait réglé par les allocations familiales est de 58,59 €/jour ou de 29,30 € par demi-journée.

L’allocation journalière du proche aidant (Ajpa)

Si vous devez poser des congés pour prendre soin d’un proche en perte d’autonomie, cette aide accessible à tous les actifs vous sera versée par la CAF. Chaque jour passé à aider un membre de votre famille dans le besoin sera récompensé par la caisse d’allocations familiale à hauteur de 58,59 € par jour et 29,30 € par demi-journée. 

Les allocations familiales 

Pour aider les familles les plus modestes à répondre plus sereinement aux besoins de leurs enfants, la CAF verse chaque mois à ses allocataires, parents de 2 enfants ou plus, une somme qui fait également l’objet d’une augmentation cette année. Variable en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants à votre charge, cette aide supplémentaire peut vous rapporter jusqu’à 134,46 € par mois, pour une famille avec 2 enfants. 

L’allocation de rentrée scolaire (Ars) 

Pour aider ses allocataires à préparer la rentrée de leurs enfants, la CAF verse automatiquement à la fin de chaque mois d’août son allocation de rentrée scolaire. Cette année, celle-ci est également évaluée pour permettre à chaque écolier de bénéficier de fournitures et d’étudier dans les meilleures conditions. 

  • A la fin du mois d’Août, les parents d’enfants de 6 à 10 ans recevront désormais 376,98 € ;
  • les parents d’élèves qui ont entre 11 et 14 ans se verront attribuer une aide de 397,78 € ;
  • les parents d’étudiants ayant entre 15 et 18 ans recevront eux une allocation de 411,55 €.

Le complément familial 

Pour aider au mieux les familles nombreuses à lutter contre l’inflation, les allocations familiales augmentent également le montant du complément familial, prévu pour les allocataires parents d’au moins 3 enfants et ayant un emploi. Variable de 175,01 € à 262,53 €, cette aide sera versée dans son intégralité dès début mai. 

La prime à la naissance/la prime à l’adoption 

Dès le début du 7ème mois de grossesse des futures mamans, la CAF verse à ses allocataires une prime qui permet aux ménages de préparer l’arrivée de leur bébé dans les meilleures conditions. Cette année, cette allocation est de 965,34 € pour une naissance et de 1930,68 dans le cas d’une adoption d’un enfant de moins de 20 ans. 

L’allocation de soutien familial (Asf) 

Pour aider les familles monoparentales privées de pensions alimentaires ou dont la somme versée est faible, la CAF complète ou règle sa totalité sous forme d’Asf. Chaque mois, bénéficiez désormais de 118,20 € par enfant versés par la caisse d’allocations familiales sur votre compte en banque. 

Le complément de mode de garde (CMG)

Si vous êtes actif ou bénéficiaire du RSA, vous pouvez demander de l’aide à une assistante maternelle ou à une crèche pour reprendre une activité sans contrainte. Selon vos revenus, la CAF prend en charge une partie du règlement de votre mode de garde. Cette année, pour les enfants de – de 3 ans, la CAF vous indemnise jusqu’à 479,17 € par mois et prend en charge jusqu’à 239,58 € la garde de vos enfants de 3 à 6 ans.

L’allocation forfaitaire en cas de décès d’un enfant 

Pour soutenir financièrement les familles touchées par la perte d’un enfant, la CAF met à leur disposition une allocation forfaitaire, variable en fonction des ressources du foyer. Cette aide créée pour faciliter la vie des proches endeuillés peut être depuis le 1er avril de 2038,03 € pour des revenus annuels inférieurs à 87 650 € et de 1019,19 € pour des rentrées d’argent supérieures à ce montant.  

PARTAGER :

Facebook
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS