AAH : le calcul de l’abattement forfaitaire sur les revenus du conjoint

couple avec homme handicapé en fauteuil roulant

L’AAH, l’allocation aux adultes handicapés, profite d’un abattement, désormais forfaitaire sur les revenus du conjoint depuis le mois de janvier 2022. À combien s’élève cet abattement ? Comment est-il calculé et quels sont ses avantages ? Est-il majoré en cas d’enfant à charge ? Toutes nos réponses.

Qu’est-ce que l’AAH et quelle évolution en 2022 ?

L’AAH est l’allocation aux adultes handicapés. C’est une aide financière qui permet de toucher un revenu sous conditions d’âge, d’incapacité, de ressources et de résidence. Cette aide est uniquement allouée sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) et son montant varie selon les autres ressources du foyer.

Le bénéficiaire ne doit pas dépasser un plafond de ressources : par exemple, un couple ne doit pas avoir de revenus supérieurs à 30 469 €.

Avec la dernière loi de finances pour 2022, un abattement forfaitaire est prévu sur les revenus du conjoint de la personne bénéficiaire de l’AAH.

L’abattement forfaitaire sur les revenus du conjoint

Les revenus du conjoint (mari, femme, conjoint, concubin) ont toujours été pris en compte dans le calcul de l’allocation et profitaient d’un abattement. Mais aujourd’hui, ce montant d’abattement change.

À noter : les revenus fonciers du conjoint ne sont pas pris en compte.

Désormais, que la personne bénéficiaire touche la prestation maximale, soit 903,60 € mensuel, ou une prestation partielle, l’abattement varie.

Habituellement, l’abattement sur les revenus du conjoint était à un taux de 20 %. C’est-à-dire que si le conjoint touchait 20 000 €, il n’y avait seulement 16 000 € qui était pris en compte.

Depuis le 1er janvier 2022, il s’agit d’un abattement forfaitaire de 5 000 euros, peu importe le revenu du conjoint.

L’abattement est majoré de 1 400 euros pour chaque enfant à charge dans le foyer. Cela signifie que le revenu pris en compte ne sera que de 15 000 € si le conjoint perçoit 20 000 € à l’année (sans enfant à charge) et de 13 600 € s’il y a un enfant à charge.

À savoir : l’allocation AH se calcule simplement en soustrayant les ressources du ménage au plafond de ressources.

Pourquoi ce nouvel abattement forfaitaire ?

Cette nouvelle méthode de calcul permet d’aider et d’accompagner les foyers les plus modestes, selon la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Cette mesure devrait permettre aux foyers d’être gagnants et de toucher une allocation plus importante financièrement parlant.

En effet, avec ce nouveau calcul, les foyers touchant l’AAH vont percevoir entre 110 et 120 euros par mois, en plus. Aussi, cette mesure va abaisser la prise en compte des revenus du conjoint et permettre d’augmenter le montant de l’allocation du bénéficiaire. En France, ce ne sont pas moins de 140 000 personnes en couple qui peuvent bénéficier de cet abattement.

PARTAGER :

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

DERNIÈRES ACTUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.