La session du baccalauréat 2020 s’adapte pour garantir la sécurité des élèves

En 2020, le baccalauréat sera attribué en fonction des notes du contrôle continu. Cette décision est annoncée par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans une première allocution le 4 avril.

Depuis la fermeture des lycées en raison de l’épidémie Coronavirus, les élèves et leur famille sont à l’écoute des décisions prises par le gouvernement concernant le baccalauréat. Ce diplôme important récompense trois années de travail et constitue le passeport nécessaire vers l’enseignement supérieur. Le ministère de l’Éducation nationale communique abondamment à ce sujet avec des textes précisant les modalités de validation publiés le 27 mai et, plus récemment, le 4 juin. Il devient difficile pour les parents de se retrouver dans le flot continu de ces publications officielles. Un point sur la situation. 

Des mesures inédites pour une situation exceptionnelle

Le dernier Bulletin Officiel relatif au baccalauréat, daté du 4 juin, rassemble les informations qui permettent de comprendre comment seront évalués les élèves.  L’objectif mis en évidence dans ce texte est « la bienveillance » assurée aux lycéens et « la confiance » donnée à l’équipe pédagogique.

Les professeurs devront remplir les livrets scolaires avec les notes des deux premiers trimestres et des appréciations détaillées. Elles seront prises en compte lors du jury afin de valoriser l’implication des candidats. De plus, la moyenne annuelle obtenue est arrondie à l’unité supérieure.

Les livrets scolaires seront remis le 15 juin et la publication des résultats est prévue le 7 juillet.

Le déroulement des rattrapages

Les élèves dont les notes sont comprises entre 8 et 10 se présenteront à la session de rattrapage organisée au cours du mois de juillet. Ils devront alors choisir deux matières qui comptaient parmi leurs enseignements obligatoires.

L’examen de rattrapage consistera en un oral par matière et sa réussite permettra la validation du diplôme.

L’épreuve orale de français qui devait avoir lieu est annulée

Jean-Michel Blanquer avait annoncé le maintien de l’épreuve orale de français, une épreuve qui devait se dérouler entre le 26 juin et le 4 juillet.

À la suite de cette déclaration, les fédérations de parents et les syndicats enseignants ont fait part de leurs inquiétudes en soulignant l’inégale préparation des élèves avec la période de confinement. Ces retours ont été entendus par le gouvernement qui, le 28 mai, revient sur sa décision avec l’annulation de l’oral de français.

En ce qui concerne les modalités d’évaluation, l’épreuve sera également validée par le contrôle continu à partir des notes des deux premiers trimestres. Pour rappel, la réforme du baccalauréat est prévu pour 2021.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le