CORONAVIRUS : le règlement des micro-crèches assouplit

Pour lutter contre le coronavirus, le gouvernement français a mis en place de nombreuses mesures. C’est le cas des micro-crèches, qui voient leur règlement modifié. On fait le point dans cet article.

Les micro-crèches

En France, il existe plusieurs établissements d’accueil pour garder les jeunes enfants de moins de 3 ans : les crèches. Certaines structures, appelées micro-crèche privée, souvent associative, ont été conçues pour garder 10 enfants au maximum.

Ces crèches sont privilégiées des familles, qui voient leur progéniture évoluer dans un environnement calme, avec un personnel attentif aux besoin des enfants.

En cette période de confinement, les micros-crèches, compte tenu du fait qu’elles accueillent peu d’enfants, avaient la possibilité de rester ouverte. Mais de nombreux parents ont préférés garder leurs enfants à la maison, pour éviter tout risque de contagion au COVID-19.

Complément mode de garde « structure »

Le complément mode de garde « structure » est une aide financière. Celle-ci est versée aux familles ayant un enfant pris en charge dans une micro-crèche. C’est une véritable aide familiale aux parents, surtout quand on connaît le prix élevé des micros-crèches.

Normalement, pour bénéficier de ce complément de mode de garde, il faut que le jeune enfant soit gardé au minimum 16h dans le mois. La micro-crèche doit en plus appliqué un tarif horaire de 10 € maximum.

Complément mode de garde = remboursement partiel de la facture de la micro-crèche.

Le montant de cette aide familiale, versée par la CAF, dépend de plusieurs paramètres : revenus de la famille, nombre et âge des enfants,…

Accueil des personnes prioritaires en micro-crèche

Dans le contexte de la crise sanitaire Covid-19 – CORONAVIRUS, afin de répondre aux besoins d’accueil des personnels prioritaires, l’article D.531-23 §V du code de la sécurité sociale, a été temporairement assoupli par le Gouvernement français.

Dorénavant, l’accueil des enfants du personnel soignant est facilité. Les contraintes d’heures ont été supprimées. Cela signifie qu’il n’y a plus de minimum d’heures pour obtenir le complément mode de garde.

Cette mesure exceptionnelle, lié au CORONAVIRUS est appliquée à partir du 28 mars 2020. Selon les estimations de la CNAF, plus de 6 500 familles pourraient bénéficier de cette mesure exceptionnelle.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le