Chèque énergie : comment en bénéficier et l’utiliser ?

Entré en vigueur le 1er janvier 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l’énergie qui ne concernaient que le gaz naturel et l’électricité, le chèque énergie qui permet de couvrir une partie des dépenses d’énergie quel qu’en soit le type (fioul domestique, bois …) est attribué automatiquement sous conditions de ressources. (barème basé sur le revenu fiscal de référence divisé par le nombre d’unités de consommation du foyer *)
Envoyé annuellement vers la fin du mois d’avril et valable durant une année, ce chèque qui peut être utilisé pour payer une facture en ligne, être envoyé au fournisseur d’énergie ou remis à un vendeur de combustible peut également être employé pour couvrir certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, à la condition que les travaux soient éligibles et effectués par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Ce chèque nominatif donne également droit à des services associés. Les bénéficiaires peuvent notamment être exonérés de frais de mise en service en cas de déménagement et être protégés d’une réduction de puissance électrique en période hivernale (du 1er novembre au 31 mars) en cas d’incident de paiement.

A noter que si l’on souhaite déduire automatiquement le montant de ce chèque de la facture de gaz ou d’électricité à partir de l’année suivante et ainsi éviter son envoi postal annuel, il est possible de l’affecter en ligne à un contrat de fourniture déterminé.

* Pour connaître le nombre d’unités de consommation d’un foyer, il faut compter une unité pour le premier membre, 0,5 pour le second et 0,3 pour chaque personne supplémentaire.
En 2019, pour bénéficier de ce chèque, il faut impérativement que le revenu fiscal de référence par unité de consommation soit inférieur à 7 700 €.

Vous aimerez aussi...