Quelles sont les aides associées aux bourses scolaires ?

Prime à l’internat

Destinée aux élèves de collège et de lycée bénéficiaires des bourses nationales, la prime à l’internat est attribuée de manière automatique dès lors qu’ils suivent une scolarité en tant qu’internes.
D’un montant de 258 € pour l’année scolaire 2017-2018, elle est déduite en trois fois des frais de pension.

Aide pour les élèves en filière professionnelle

Attribuée automatiquement aux bénéficiaires de la bourse de lycée qui entrent en première année de certains bacs professionnels et technologiques, de certains CAP et de certains brevets de techniciens, la prime d’équipement d’un montant de 341,71 € est versée au cours du premier trimestre afin de permettre l’achat des fournitures spécifiques aux filières concernées.

Bourse au mérite

Versée aux élèves bénéficiaires de la bourse de lycée qui ont obtenu au moins la mention bien au brevet des collèges et qui s’engagent par écrit à poursuivre une scolarité studieuse jusqu’au baccalauréat, la bourse au mérite dont le montant annuel varie entre 402 € et 1002 € selon l’échelon de la bourse de lycée est versée en trois fois.
En cas de relâchement et de mauvais résultats, le conseil de classe peut demander la suspension de la bourse.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Une réponse

  1. Je suis étudiant et je loue un studio meublé dans une maison (résidence principale) depuis octobre 2008 mais j’ai omis de demander l’aide au logement à la CAF. Pourrais-je maintenant, rétroactivement, récupérer l’aide dont je n’ai pas profité? Actuellement, je suis sans emploi à la charge de mes parents et j’habite toujours ce logement.Merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien avec les articles que vous avez regardés :

Catégories

FACEBOOK

En plus

DERNIÈRES ACTUS

congé deuil enfant

Le congé pour deuil d’un enfant

Sous certaines conditions, les salariés ont droit à une autorisation d’absence « pour événement familial », dont le décès d’un enfant de moins de 25 ans. Le